Histoire

8 novembre 2014
Module photovoltaique
Module photovoltaique

Le principe photovoltaïque a été découvert en 1839 par Alexandre-Edmond Becquerel. Il permet de transformer l'énergie lumineuse en électricité.

Le mot "photovoltaïque" vient du grec "photos" (lumière) et de "Volta" du nom du physicien italien qui découvrit la pile électrique.

En 1873, Willoughby Smith, ingénieur américain découvre les propriétés photo-sensibles du sélénium.

En 1877, W.G. Adams et R.E. Day expliquent l'effet photovoltaïque du sélénium.


En 1883, Charles Fritts construit la première cellule en sélénium et or. Elle atteint un rendement d'environ 1%.

En 1918, le scientifique polonais Jan Czochralski développe un procédé pour créer du silicium monocristallin.

En 1923, Albert Einstein remporte le prix Nobel de physique pour avoir expliqué le principe photovoltaïque dans un article publié en 1905.

En 1939, l'ingénieur américain Russel Ohl (1898-1987) découvre la jonction P-N.

En 1955, une cellule photovoltaïque en silicium à haut rendement (6%) est développée aux Etats-Unis pour les laboratoires Bell Telephone devenus par la suite Alcatel-Lucent Bell Labs

La technologie photovoltaïque est utilisée à partir des années 1960 dans la recherche spatiale via des piles équipant les satellites. En 1958, les américains lancent le satellite Vanguard qui utilise pour la première fois les photopiles solaires (rendement de 9%). Lancé le 15 mai 1958 depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, le satellite Spoutnik 3 était équipé de cellules photovoltaïques.

 En Australie, en 1983, l'énergie photovoltaïque permet à une voiture de parcourir 4 000 km.

 Aujourd'hui le rendement des panneaux photovoltaïque est proche de 20%.

 

Source: Portail solaire